Home > Rentabilité

Rentabilité

Au sein de nombreux élevages de porcs, la maladie de l’œdème pose des problèmes économiques importants auxquels la vaccination contre la shigatoxine apporte une solution innovante. De nombreux éleveurs se posent tout de même cette question: « la vaccination contre la shigatoxine sera-t-elle rentable pour mon élevage ? »

Pour y répondre, IDT Biologika a mis au point un outil, le COIN, disponible gratuitement.
COIN est l’acronyme du terme anglais « Calculate Online your Individual Netprofit » (calcul en ligne de votre bénéfice net).

Outre un stress psychologique liée aux pertes de porcelets, les élevages touchés par la maladie de l’œdème connaissent également des pertes financières du fait des défauts de performances générés. L’augmentation du taux de mortalité et la diminution de la performance de croissance, accompagnées de consultations vétérinaires plus nombreuses et d’une consommation accrue d’antibiotiques, impactent le profit de l’élevage.

Porcelet

Certaines mesures prises pour tenter de prévenir la maladie de l’œdème peuvent également être coûteuses (gamme d’aliment sécurisé, acidifiants…) ou nuire aux performances des animaux (restriction alimentaire). Ces mesures sont en outre d’une efficacité très variable.

Avec le lancement du vaccin en 2013, les éleveurs ne sont désormais plus totalement démunis face à la maladie de l’œdème. Depuis lors, de nombreux vétérinaires et éleveurs témoignent des retours économiques apportés par la vaccination contre la shigatoxine et des meilleures performances qu’elle permet. Leurs témoignages sont rapportés dans ce qui suit.

Vous voulez savoir si investir dans une vaccination contre la maladie de l’œdème serait rentable pour votre élevage et mieux connaître ses retours économiques dans votre cas? Faites le calcul en quelques étapes seulement grâce à l’outil COIN. La version pour smartphone du calculateur vous permet de garder l’application à portée de main.

Pour lancer le calculateur, cliquez ici.

Veuillez choisir votre devise ci-dessous:

EUR CAD

Éleveurs
Dedée et Michel Auffret,
en Bretagne (France)

»En plus de rétablir notre tranquillité d’esprit, la vaccination contre la maladie de l’oedème nous a permis d’atteindre nos objectifs techniques et financiers.«

Afficher le témoignage
Lire plus de déclarations de toute l'Europe

Éleveurs
Dedée et Michel Auffret,
en Bretagne (France)

»En plus de rétablir notre tranquillité d’esprit, la vaccination contre la maladie de l’oedème nous a permis d’atteindre nos objectifs techniques et financiers.«

Afficher le témoignage

L’éleveur
Jean Jacques Breton,
la vétérinaire
Dr Danièle Autret,
en Bretagne (France)

»Depuis le début de la vaccination contre la maladie de l’oedème, la santé générale de mon élevage s’est améliorée.«

Afficher le témoignage

L’éleveur
John Neuman,
Syddanmark (Danemark)

»Le bilan a montré que consentir à la dépense ponctuelle que représente ce vaccin relève du bon sens économique.«

Afficher le témoignage

La vétérinaire
Mrs Ulrike Eliewsky,
Tantow, dans le Brandebourg (Allemagne)

»L’impact économique positif et l’amélioration de la santé des porcs ont su nous convaincre. Cet élevage va clairement poursuivre la vaccination.«

Afficher le témoignage

Le vétérinaire
Thomas Vraeghe,
cabinet vétérinaire PROVET (Belgique)

»Nous avons amélioré la performance des élevages de nos clients ainsi que réduit le recours à l’oxyde de zinc et à la colistine.«

Afficher le témoignage

La vétérinaire
Kerstin Klien,
Gribow (Allemagne)

»Je recommande la vaccination contre la maladie de l’oedème sans réserve à tous les élevages touchés par cette maladie.«

Afficher le témoignage

Le vétérinaire
Jozef Kwinten,
cabinet vétérinaire VGTZ (Pays-Bas)

»D’après nos calculs, en seulement six mois de vaccination, nous sommes en mesure de vendre à l’abattoir un camion entier d’animaux en plus.«

Afficher le témoignage

Le consultant vétérinaire Marek Walachowski,
le responsable de production Miroslaw Betka (Pologne)

»Contre la maladie de l’œdème, ce vaccin est sans aucun doute un investissement dans la santé.«

Afficher le témoignage

Le vétérinaire
Mariano Gil,
Porcino del Pirón (Espagne)

»En fait, d’une mortalité de 14%, nous sommes redescendus à 4% pour cette même période d’élevage allant du sevrage à l’abattage.«

Afficher le témoignage

La vétérinaire
Annalisa Scollo,
SUIVET (Italie)

»Lorsque nous avons reçu les résultats concernant l’amélioration de la conversion alimentaire, nous avons tous été très impressionnés.«

Afficher le témoignage

Le vétérinaire
Paul Thompson,
Garth Pig Practice Ltd (Royaume-Uni)

»Lorsque la vaccination des porcs a débuté, les premiers lots ont traversé la période à risque avec une mortalité bien inférieure. Pour notre client, le vaccin s’est avéré très efficace.«

Afficher le témoignage